Daniel BORZAKIAN

Sur les chemins de Compostelle

Le premier jour de ma nouvelle vie

Une dernière étape pour savourer le premier jour de ma nouvelle vie.Une étape courte 14 km jusqu’à Finisterre, un itinéraire de rêve qui finit le long de la route et de la plage au Km 0.000 du Cabo Fisterra.La famille qui a repris des forces pendant la nuit est réunie. Nous marcherons  le long de la côte pour rentrer dans ces terres vallonées du bout de la Galice jusq’aux plages de l’océan ou je marcherai les pieds dans l’eau à la recherche des ces coquilles Saint Jacques que le pèlerin du moyen âge ramenait pour preuve de son voyage.
Il est 12 h quand j’arrive sur la plage du Finisterre. Je suis presque arrivé au bout de mon cheminement. Je marche dans cet océan ou les pèlerins du moyen âge se baignaient dans une symbolique de renouveau.
Nous déjeunerons à Finisterre en famille dans un restaurant avant de monter au Cabo rendre hommage à Saint Jacques.Une petite route le long du litoral monte au bout du monde jusqu’au kilomètre 0,000 à 600 mètres au dessus du niveau  de l’Ocean.Dans ce mythique environnement, les pèlerins brûlaient leurs haillons pour matérialiser leur changement de vie.

Moi dans une symbolique je brûle mon tee shirt. Ce tee shirt que j’ai mis tous les jours pendant plus de 2 mois de cheminement à travers la France et l’Espagne.

Il ne brûle pas très bien, je finirai par l’enterrer .Pour fêter cette dernière étape, nous dînerons dans le seul restaurant ouvert au Cap Finisterre « À la Cantina ».Il y aura bien sûr une petite séquence émotion pour remercier ma famille unie.Mon Camino est fini, je suis arrivé au bout de mon chemin, j’ai réalisé un rêve partir seul, marcher pendant près de 2000 km.

J’avais la volonté, j’avais le soutient de ma famille, j’avais le soutient de mes amis.

J’y suis arrivé ici avec vous.

Ce qui a changé dans ma vie, je vous le dirai bientôt juste le temps d’écrire ou de vous en réaliser un film.

Merci à tous ceux qui ont suivi anonymement le blog.

Merci à tous ceux qui m’ont écrit par messages ou par mails, ce fut d’un grand réconfort.

Merci à ma femme Arlette qui me suivait de loin en loin, de pas à pas et qui a toujours soutenu mon projet.Le blog ce termine ce soir, mon aventure va encore longtemps continuer. J’ai reçu tant d’amour sur ce chemin que c’est sur je vous le rendrai. Ce chemin relie les hommes en partageant du bonheur, de l’amour et de la paix. Ce n’est pas un but, c’est un souhait pour nous tous.

Quelques photos plus

 

Cee 70 ans

Hier une erreur d’interprétation sur le kilomètre de notre hôtel à Mazaricos nous éloigne de 8 km du Camino
Il est 5 h30 quand je pars avec Cedric pour rejoindre le Camino à 8 km et Oliveira a 12 kmNous mettrons 3 h40 pour parcourir nos vingt premiers kilomètres de l’étape aujourd’hui.

Mon étape aujourd’hui au total 42 km.Les autres membres de la famille nous rejoindrons en voiture dans un café à Oliveiroa à 9 h15 pour nous rendre à Cee au bord de l’océan Atlantique pour une étape de 22 km.

Une étape difficile pour les nouveaux pèlerins de la famille qui seront très fatigués sur ce parcours vallonnée.Des chemins forestiers ou bordés de bruyère en collines ou passant en crêtes avec une vue à couper le souffle ou l’on aperçoit pour la premier fois de loin l’océan Atlantique.Nous croiserons la double borne qui indique la répartition des chemins menant ou à Finisterre ou à Muxia.Aujourd’hui un temps de novembre en attendant la pluie demain pour notre arrivée au Cabo Fisterra.J »ai parcouru près de 2000 km depuis mon départ le 15 août.J’ai fais tout ce chemin, 1750 depuis Arles pour une ouverture sur ma vie pour mes 70 ans.

Mon chemin m’a apporté tant d’amour que je me sens plus fort, indestructible en quelque sorte.

Ma famille est autour de moi. Ils ont fait l’effort de venir à moi au bout de la Galice, c’est un immense bonheur.C’est mon anniversaire en ce 1er novembre, j’ai 70 ans.

Mon chemin m’a donné un avenir, l’amour que m’apporte ma famille m’a prouvé que j’avais réussi ma vie.

Je peux rentrer  maintenant.
Vive la vie!

La famille Camino à la campagne

Le petit déjeuner nous réuni ce matin vers 8h.le départ se fera à 8 h30 en traversant la petite ville de Nereira nous rencontrons Saint Jacques en personne.un peu plus loin à la sortie de Nereira un œuvre représentant l’émigration et la douleur de laisser sa famille pour survivre nous interpelle.Par chance ma famille est venue me rejoindre sur le Camino. Nous partageons les très beaux paysages vallonnés et les petits bourgs de cette région agricole.

 

L’étape est aujourd’hui de 22 km, les chemin s’étirent à l’ombre des eucalyptus et des chênes.Une surprise de taille l’hôtel que j’ai choisi pour loger la famille ce soir se trouve à 8 km du camino.

Hôtel Rústico Santa Eulalia à Mazaricos est une maison galicienne de charme. Les propriétaires nous accueil chaleureusement. Le diner sera simple mais delicieux. Accompagné d’un excellant vin rouge de la Rioja.

Il nous en faudra bien quatre bouteilles pour oublier  les courbatures de la journée.

Le temps du partage

Depuis mon arrivée à Santiago je les attendais de puis une dizaine de jours , ils sont là, ma famille réuni à Santiago pour marcher 4 jours jusqu’à Fisterra et fêter mon anniversaire.

Nos sommes onze à prendre le chemin ce matin.C’est le temps du partage en famille.

Apres quelques réglages de dernière minute tel que short trop petit ou chaussures qui font mal.Tous prêt a 8 h30.Nous démarrons notre périple Plaza do Obradoiro et la rue d’as Hortas qui nous fait sortir de la ville.La Cathedrale est deja loin.Les chemins sont agréables, le temps est frais et ensoleillé.Par de petits sentiers en forêts d’eucalyptus ou de chênes et de petites bourgades galiciennes nous marchons en campagne .Un terrain vallonné à travers bois et petites routes de campagne fatiguera à la longue nos apprentis pèlerins dont les courbatures seront au rendez vous pour une première étape.Nous serons accueilli pour un repos bien mérité à l’hôtel Milan pour la nuit et diner du menu del dia à 9€50.Nous arriverons à Negreira.

Nous avons parcouru 22 km, quelques courbatures ne gâcherons pas le plaisir de ce voyage en famille. Demain une étape de 24 km nous attend.

Regroupement familial à Santiago

Santiago à de nouveaux pèlerins, ce matin  Cecile, Nicolas et mes petits enfants Cassandre et Louise. Il est 9h, Ils arrivent d´Amsterdam via Madrid.

la famille est presque au complet.Il nous manquera Celine qui nous abandonne pour empêchement professionnel.

Jeanne bientôt 6 ans trop petite pour marcher mais qui aurait tellement voulu être avec nous.

Finalemenr nous serons onze réunis pour partager ses moments de bonheur en famille.

Santiago est en effervescence aujourd’hui, c’est le marathon. À midi à la Cathédrale comme chaque jour c’est la messe des pelerins.Nous irons rendre hommage à Saint Jacques et nous réunirent autour de ses reliques.Le Botafumero clôturera la messe dominicale.Nous fêterons encore ce soir l’anniversaire d’Adrien toute la famille réunie au Papatorino.Le temps est beau et frais.

Toute la famille prend le chemin demain matin.

Les sacs à dos sont prêts,les pèlerins en méditation.Rendez-vous au petit déjeuner à 8h et départ pour le Finisterre à 8 h30 pour 4 étapes et 92 Km.

Tous unis pour marcher ensemble jusq’au bout de la terre.

J’ai passé douze jours à Santiago en attendant l’arrivée de ma famille.

Douze jours à Santiago dans une énergie incroyable.La saison avance, il n’y a presque plus de pèlerins, la ville prend c’est quartier d’hiver et pourtant cette ville reste fascinante.

 

En attend lundi

Rendez vous à Santiago en familleStress des retrouvailles. Pas toujours facile de réussir un selfie.Bonheur des retrouvailles. Pas toujours facile après 2 mois de cheminement.

Le  27 octocbre arrivée d’Adrien à 18 h40 de Paris suivra Arlette à 23 h 40 de Marseille.le 28 0cobre 2017 arrivée de Julie, Cedric, Anna et Victor de Lyon via Geneve. Déjeuner gargantuesque au marché de Santiago.Aujourd’hui  28 octobre c’est l’anniversaire d’Adrien.La soirée commence au bar. Elle finit à la Casa Manolo.

Happy Birthday fiston.
Marcher rend heureux, retrouver sa famille hystérique.

Demain dimanche à 9 h arrivée du reste de la famille😃

En attendant le départ lundi pour 4 jours de marche vers Fisterra.

 

Marcher au marché

En attendant de reprendre le chemin, Il y a Santiago un endroit pour vivre la ville.

Marcher au marché c’est capter la vie des galiciens.Plaza de Abatos le marché alimentaire offre ses produits de qualité, fromages, viande, légumes  et un choix exceptionnel de poissons et fruits de mer.De petits stands présentent des produits d’une fraîcheur exceptionnelle.Couteaux, crevettes, crabes, langoustines, coquillages…tous frais, tous vivants.Une expérience authentique, acheter les fruits de mer au marché et les faire cuire pour 5€ au restaurant du marché.

Galice un pays délicieux.

Marcher dans la lumière du bonheur à partager.

Camino portugais retour à Santiago

Dernière étape sur le Camino portugais.

21 km de Padrón à Santiago sans aucun intérêt.

Il faut marché le long de la route nationale ou prendre de petites routes parallèles avec quelques rares chemins.

L’intérêt l’arriver à Santiago encore une fois place Obradoiro devant la Cathédrale toujours enrubannée de son échafaudage.

L’atmosphère reste unique dans un partage de joie et de bonheur en commun.

Demain commence une nouvelle aventure, dans les trois prochains jours ma fmille sera réuni à Santiago.

Prévoir les mouchoirs les moments forts ne vont pas manquer.

Soirée bien arrosée au bar à tapas PapalorinoL’Albariño coule à flot.Aie! aie! aie!

La gueule de bois assuré pour demain matin.

À l’origine de la légende

Ce matin, je quitte l’Albergue à 8h15. Il fait encore nuit mais j’ai envie d’air frais. Je suis bien servi, il fait même froid, je suis gelé. Dés que j’ai quitté les lumières de la ville, je me retrouve dans le noir complet. Je marche à la lueur de ma lampe de poche, le chemin est bien balisé.

Lire la suite

Caldas de Reis 1ére de mes trois étapes sur le Camino portugais

J’ai déjà parcouru ce Camino portugais en 2015. 1 ère de mes trois étapes sur le Camino portugais, aujourd’hui le chemin va me conduire à Caldas de Reis.

Lire la suite

Page 1 sur 9

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén